Petits et grands en admiration devant la crèche provençale.
Petits et grands en admiration devant la crèche provençale.

Culture

Une jolie crèche provençale au Centre culturel

Publié le

Riche en symboles et de traditions, la crèche est une représentation idéale du village provençal et de la Nativité. En ce jour de la Sainte-Barbe où l’on met à germer lentilles et blé, chacun peut venir admirer la très belle crèche exposée au Centre culturel célébrant le petit monde des santons. L’inauguration s’est déroulée mardi soir en présence du maire et de nombreux invités, notamment la Rafelenco.

 

Encore plus riche que les années précédentes, la crèche nous présente pas moins de 300 santons s’animant sur 20 m² à travers différents paysages, passant bien sûr par la Provence avec ses mas et ses villages, mais aussi la Camargue et ses cabanes de pêcheurs, ainsi que le désert aux tentes nomades. De belles représentations d’un monde idéalisé qui, cependant, n’oublie pas de nous transmettre des valeurs ancestrales en forme de repères.

Aussi la crèche offerte par Sankt Georgen

A voir également, la magnifique crèche offerte par Sankt Georgen, notre ville jumelle, réalisée en 1981 par un maquettiste d’outre-Rhin, de renommée internationale, Albert Fehrenbacher. Une formidable expression de l’attachement des habitants de Sankt Georgen à leurs amis Raphaëlois.

Un peu d’histoire…

La première crèche connue est celle créée à Marseille en 1775 par un dénommé Laurent. Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux. Pour y ajouter une touche d’exotisme, le créateur y avait placé des girafes, des rennes et des hippopotames. Après la Révolution, qui entraîne la fermeture des églises et la suppression de la messe de minuit, les représentations publiques de la Nativité sont discontinues. C’est alors qu’en Provence de petits personnages « lou santoun » ou « petits saints » ont été créés pour qu’une crèche de Noël puisse s’épanouir dans l’intimité du foyer de chaque famille provençale. En 1803, peu après le Concordat, la première foire aux santons est inaugurée à Marseille. Elle s’y tient toujours, de fin novembre à début janvier.