La vie du conseil municipal

Tourisme : une école hôtelière et des logements étudiants

C’est une opération de grande envergure qui verra à l’horizon 2023 s’installer sur Saint-Raphaël l’excellence en matière de formation aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Porté par la mythique Villa Mauresque, en collaboration étroite avec la Ville et la Cavem, le projet prévoit une école pour 300 étudiants et 200 logements sociaux.

Publié le

Le projet est pertinent à plus d’un titre et mobilise de nombreuses forces. Pertinent, car implanté sur le territoire stratégique de l’Est-Var, occupant une position centrale en Région Sud, où l’offre d’emploi est particulièrement forte dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Parmi les forces en présence, on compte la Villa Mauresque (groupe Boutique Hôtels Collection) qui œuvre à la concrétisation de l’initiative en s’attachant une grande institution suisse (régulièrement classée comme l’une des meilleures écoles au monde), la Ville et la Cavem qui cèdent des terrains, respectivement pour la construction de 200 logements sociaux et de l’école.

L’effort de la Ville sur le foncier

Dans ce projet, il est apparu important de disposer de logements pour les étudiants à proximité de l’école. Deux fonciers communaux ont retenus immédiatement l’attention. Il s’agit de deux parcelles situées au Petit Défends, représentant une superficie totale de 6 089 m². Pour aider le projet, la Ville a consenti un effort sur le foncier. Alors que les avis des Domaines, en date du 28 juillet 2020, fixent la valeur vénale des deux parcelles à 3 531 000 euros, la commune a proposé de vendre ces terrains au prix de 300 euros hors taxe le mètre carré de surface de plancher (prévisionnel de 4 500 m²), pour un total d’1 350 000 euros. Les conditions de cession ont fait l’objet de la délibération n°4 lors du conseil municipal du 3 septembre dernier.

 

Le principe de cession des parcelles situées au Cerceron (Epsilon), en vue de la construction de l’école hôtelière, a été approuvé par le Bureau Communautaire de la Cavem, en date du 28 février 2020. Un projet bien né qui fera rayonner Saint-Raphaël sur l’ensemble du Sud-Est de la France