L'œuvre de Tibo est exposée jusqu'au 2 octobre prochain.
L'œuvre de Tibo est exposée jusqu'au 2 octobre prochain.

Culture

Tibo fait le Mur et ça « matche » bien !

La performance du plasticien Tibo marque le retour d’une activité culturelle très attendue. Un bon signe dans cette période de déconfinement. Une initiative portée par l’association Artem 83 et la Ville pour laquelle l’artiste signe une œuvre originale et inédite à Saint-Raphaël : un collage en 2D sur « Le Mur », face au Centre culturel. A découvrir absolument !

Publié le

Tibo, présentez-nous votre projet…

L’œuvre fait 8x3m et représente deux œuvres de peintres qui me passionnent : « La Cène » de Léonard de Vinci et « La Liberté guidant le peuple » d’Eugène Delacroix. J’ai mélangé ces deux tableaux pour en faire une œuvre originale et graphique qui « matche » bien. A cela, s’ajoute une structure, installée juste en face, sur le parvis du Centre culturel, composée d’une gélatine rouge et d’une autre bleue permettant de découvrir l’une ou l’autre oeuvre.

 

A partir de quel matériau avez-vous travaillé ?

Du papier collé. J’ai créé graphiquement l’œuvre sur ordinateur qui a été ensuite imprimée en 8 bandes d’un mètre de large et collée minutieusement sur « Le Mur ». Cette démarche du rouge et du bleu je la pratique depuis pas mal de temps. Par exemple, j’ai déjà fait « La Joconde » mélangée à « Frankenstein », plus une autre similaire avec Le Graal aux Asphodèles. Pour l’installation j’ai été aidé par l’équipe technique du Centre culturel. Une journée de montage a été nécessaire.

 

Une bio express ?

Je suis Raphaëlois. Enfant, je faisais beaucoup de dessin. J’étais très branché sur les logiciels en la matière. J’ai fait mon chemin jusqu’au Centre culturel et à l’Atelier Multi Media (AEM) où je travaille depuis 20 ans. La rencontre avec le plasticien Raoul Hébreard a été déterminante. J’ai beaucoup fait de graphisme et de photographie. L’art vidéo a pris une place importante dans mon travail ces quatre dernières années. Les expositions se sont par la suite enchaînées et au fil du temps j’ai trouvé mon style : un mélange de photos, graphisme et vidéos. Aujourd’hui, je fais « Le Mur ». J’ai hâte que le public découvre l’œuvre. 

Rencontre avec Emma Pic, présidente d’Artem 83

 

Qu’est-ce qu’Artem 83, Emma Pic ?

« Artem 83 est une association qui a démarré en 2017. Nous comptons à ce jour 45 adhérents et organisons des expositions, mais aussi des concerts « maison » et des conférences de haute voltige sur l’histoire de l’art. Nous avons la chance d’avoir un public qui nous suit à chacun de nos événements. Aussi, nous avons mis en place des stages ouverts à tout le monde, notamment avec des artistes nationaux. Des interventions passionnantes. Le dernier volet d’Artem est tout ce qui a trait spécifiquement au workshop qui, lui, s’adresse à des professionnels de l’art, des artistes et des prof’, venant approfondir un sujet donné.

 

Artem 83 travaille étroitement la Ville…

Oui. La Ville nous a proposé un partenariat pour nous occuper du street art, ainsi que du « Mur » qui est né en 2017 à Saint-Raphaël, avec l’association Move in Silence. Tibo est le 15e artiste à se produire dans ce cadre. C’est avec lui que l’on retrouve notre dynamique après avoir exposé en février un artiste marseillais, Marc Hernandez. J’en suis très heureuse.

 

Commet Artem s’inscrit dans les Rencontres Artistiques du Safranié ?

Durant les Rencontres Artistiques, organisées par la Ville, nous invitons un artiste qui vient d’ailleurs et qui ainsi peut montrer son travail. Cela peut-être également un adhérent d’Artem qui est aussi artiste et souhaite exposer dans la Galerie d’Emma. Il faut juste retenir qu’Artem 83 est toujours là pour soutenir une action artistique.

 

Contacts

www.tib-o.com

Artem – 23 rue du Safranié – Facebook : Le Mur Saint-Raphaël

Galerie Emma Pic – 7 rue du Safranié.