Culture

Saint-Exupéry sur ses terres raphaëloises

Don de la fondation russe « L’univers de Saint-Exupéry », un buste de l’auteur du Petit Prince a été inauguré ce matin sur le parvis du lycée par Frédéric Masquelier, en présence de Valery Egoshkin, Vice-président de l'Association des Diplomates Russes, Mstislav Listov, président de l’association, et François Giraud d’Agay, neveu de l’aviateur.

Publié le

Un événement qui nous replonge dans la vie et le destin d’un homme d’exception, lié à Saint-Raphaël à bien des titres.

« C’est ici que vit encore la famille dont il a été si proche. C’est ici que s’est écrite une grande partie de l’histoire de la famille d’Agay. Depuis, Agay s’est doté d’une fontaine dédiée au Petit Prince et le lycée a pris le nom de celui qui a brillé par son engagement, ses valeurs et la beauté et la profondeur de son écriture. Aujourd’hui, je suis vraiment ravi que nos amis russes aient pensé à Saint-Raphaël pour ce nouvel hommage. Celui que l’on réserve aux grands hommes. Un hommage gravé dans le bronze, un hommage éternel, immuable. Un buste » a déclaré le premier magistrat dans son discours inaugural, rappelant aussi le lien indéfectible entre cet homme de génie et la ville, à qui il a offert de si belles lignes.

Une coopération étroite entre la Russie et la France

Dans son allocution, Frédéric Masquelier a également souligné les relations étroites entretenues depuis si longtemps entre la Russie et la France, notamment sur le plan culturel. Une marque d’attention à laquelle a été particulièrement sensible Valery Egoshkin ainsi que Mstislav Listov : « Ce buste vient perpétuer la coopération entre nos deux nations ». Lectures, marques fraternelles, échanges de cadeaux ont ponctué la cérémonie avant que ne soit dévoilé devant de nombreux élus et invités le buste sculpté par Ivan Cheprakin et fondu par Mikhail Serdyukov.

L’enracinement raphaëlois

Lié à Saint-Raphaël par sa sœur Gabrielle qui épouse en 1923 Pierre d’Agay, Saint-Exupéry se marie civilement avec Consuelo en la chapelle d’Agay le 22 avril 1931. Pilote d’essai de la nouvelle compagnie Air France, il subit un grave accident en baie de Saint-Raphaël en décembre 1933, manquant de se noyer. Auteur du Petit Prince, vendu à 145 millions d’exemplaires, sa dernière lettre, adressée à sa mère et datée de juillet 1944, évoque avec émotion la destruction du château d’Agay par l’armée d’occupation : « Ca m’a blessé au cœur que Didi ait perdu sa maison. Ah, Maman, que je voudrais pouvoir l’aider ! Mais qu’elle compte sur moi pour l’avenir. Quand sera-t-il possible de dire qu’on les aime à ceux que l’on aime ? ». Le 31 juillet 1944, alors qu’il est en mission de repérage pour préparer l’imminent débarquement de Provence, l’avion d’Antoine de Saint-Exupéry est abattu en Méditerranée par un pilote allemand.