Environnement, Infos générales

Plages : 1 tonne de déchets collectée quotidiennement

Au Centre Technique Municipal, le service des plages travaille dans l’ombre. Juste avant l’arrivée des baigneurs, les employés partent en guerre contre les incivilités. Dès six heures du matin, ils s’adonnent à la dure tâche du nettoyage de nos plages, patrimoine naturel inestimable de la cité de l’Archange.

Publié le

Au lever du soleil, 4 équipes partent en tournée à bord de camions pour que les estivants et résidents puissent profiter pleinement des plages de sable et de galets de la ville. Ce service travaille 7 jours sur 7, y compris les jours fériés, de la plage du Veillat à Miramar. Ce sont d’abord les cribleuses (3 en saison) qui viennent lisser le sable et ramasser le plus gros des déchets. Vient ensuite le travail manuel et le ramassage des poubelles que le passage des mouettes dans la nuit ne facilite pas. Le Dramont (parmi d’autres) est particulièrement touchée. Ce sont tous les jours une vingtaine de sacs troués sur cette seule plage et des déchets éparpillés sur le sable et les galets que les employés municipaux et saisonniers ramassent.

           

Dans les calanques, c’est plusieurs sacs pesant jusqu’à 50 kilos chacun qui sont remontés quotidiennement. Un travail éprouvant mais plus qu’utile pour la commune. A la fin de la matinée c’est en moyenne 1 tonne de déchets – parmi lesquels on trouve jusqu’à du mobilier de jardin, des couches, des bouteilles et autres pneus -  qui sont collectés.

           

Un service sans lequel les plages de Saint-Raphaël n’auraient pas cet éclat qui fait tant rêver les touristes et les résidents. Que serait notre magnifique ville sans son sable fin propre et son éclat bleu azur ?