Ce 13 juin, au Palais des congrès, un public nombreux est venu assister à la conférence de Philippe val, dans le cadre des Conférences de 18h59.
La conférence de Philippe Val a réuni un public nombreux, ce 13 juin, au Palais des congrès, dans le cadre des Conférences de 18h59.

Culture

Philippe Val : « Je ne sais pas si je suis tolérant, mais je m’efforce de l’être »

« Accueillir le plus joyeusement possible la tragédie de la vie, sans jugement, c’est le fondement même de la tolérance ». C’est ainsi que s’est exprimé Philippe Val, ce 13 juin, au Palais des congrès. La tolérance, comme valeur, comme principe et comme moyen, est le thème qu’il est venu évoquer dans le cadre des Conférences de 18h59, pour le plus grand plaisir du public Raphaëlois.

Publié le

« En un an et demi, nous avons réussi à tenir le pari que nous nous étions fixé. Faire venir les plus grands noms à Saint-Raphaël : Jean-Noël Jeanneney puis Dominique Schnapper, Gilles Lipovetsky, Pascal Perrineau, Brice Teinturier, Jean Leonetti, Boris Cyrulnik… En un an et demi, nous avons ancré ces conférences de 18h59 dans les rendez-vous à ne pas manquer et à faire perdurer » s’est félicité le maire, Frédéric Masquelier, en préambule à la conférence de Philippe Val.

« Le plus important est que j’appartiens à l’humanité »

Ancien directeur de Charlie Hebdo et de France Inter, Philippe Val a partagé avec le public Raphaëlois son analyse de la tolérance. Un sujet conduit par un intellectuel qui vit au quotidien sous la menace de l'intégrisme islamique parce qu’il défend ses idées et mène un combat pour tout ce qui forge la liberté d’expression.

« L’esprit des Lumières contre la folie de l’obscurantisme »

Il est de ceux qui, dix ans avant que la rédaction de Charlie Hebdo ne soit la cible de l’attentat des frères Kouachi, avaient choisi de publier des caricatures du prophète Mahomet jugées impies par les islamistes. « 12 petits dessins dans un journal qui en a tant publié. 12 petits dessins qui ont changé l’histoire du journal et bouleversé l’histoire de notre pays, du pays de la laïcité » a rappelé le premier magistrat.

« Ouvrir ensemble des portes sur cette question de la tolérance »

C’est pour combattre la haine des autres qui se nourrit bien souvent de l’ignorance et de la peur, que l’ancien patron de presse a poussé l’alerte. Prônant la tolérance comme seul moyen de coexistence pacifique, indispensable dans une société où cohabitent différentes ethnies composées d’opinions, de coutumes et de règles diverses. Un message qui a reçu des applaudissements nourris de la part du public !

A noter, le 20 juin, la conférence du philosophe et historien sénégalais Souleymane Bachir Diagne. Considéré comme l’un des vingt penseurs les plus influents du monde, il évoquera le thème de « L’avenir de l’Afrique » pour refermer avec brio la saison des Conférences de 18h59, avant leur reprise en septembre ! Gratuit, sur réservation au centre culturel.