Le forum s'est déroulé à la salle du Togo, à Agay, en présence des acteurs du milieu marin.
Le forum s'est déroulé à la salle du Togo, à Agay, en présence des acteurs du milieu marin.

Environnement, Infos générales

Pêche durable en Méditerranée : des actions, des enjeux

Pêcheurs, mais aussi chercheurs et scientifiques, élus et représentants d’associations, ont été conviés ce jour à participer au forum de la pêche durable en Méditerranée par l’Association pour la Pêche et les Activités Maritimes, créée il y a dix ans. Une initiative de son président, le patron pêcheur Raphaëlois Christian Decugis. Au cœur des réflexions : le maintien des ressources halieutiques.

Publié le

Construire un équilibre entre les pêcheurs et cet écosystème si fragile qu’est la mer, voici la mission que s’est fixée l’APAM. Une association et un président qui s’engagent pour une pêche durable, mais aussi faire de la petite pêche côtière une activité économique prospère dans un environnement marin préservé. Tout un programme dont ont débattu les acteurs du forum, en présence du Maire.

Des actions concrètes

A mettre au crédit de l’APAM, l’obtention de fonds européens qui ont permis de mener une trentaine d’actions concrètes pour développer le littoral et ses ressources, comme le développement de l’ittitourisme et du pescatourisme le recyclage des filets, la mise en place de QR code sur le littoral pour sensibiliser le public, l’installation d’une ferme aquacole à Ramatuelle pour la protection des oursins, la création du « Cantonnement du Cap Roux », plus grande réserve de pêche en France continentale.

Des enjeux posés

Les enjeux d’une pêche durable ont été posés par les nombreux intervenants, à travers des sujets aussi primordiaux que le développement local des zones littorales, l’importance d’une coopération des pêcheurs méditerranéens, la problématique des plastiques marins et des espèces invasives, la destruction des habitats, la pollution et le réchauffement climatique. Pour Christian Decugis, « il ne faut pas oublier que si on ne peut plus manger le poisson que l’on a pêché, c’est le problème de la pêche qui sera définitivement réglé ».