La plaque en hommage à Charles Omédé a été dévoilé par le maire, Frédéric Masquelier, en présence de Monique Omédé, son épouse.
La plaque en hommage à Charles Omédé a été dévoilée par le maire, Frédéric Masquelier, en présence de Monique Omédé, son épouse.

Infos générales

L’Office de Tourisme prend le nom de Charles Omédé

C’est le portrait d’un homme au parcours et à la vie extraordinaire qu’a brossé Frédéric Masquelier dans un vibrant hommage rendu à Charles Omédé, au pied de l’Office de Tourisme qui porte désormais le nom de celui qui fut maire de Saint-Raphaël de 1992 à 1995.

Publié le

L’office de Tourisme Charles Omédé en 5 chiffres :

En 2018, l’Office de Tourisme accueillait dans ses locaux 78576 personnes, enregistrant une hausse de fréquentation de 8,3%. Un public français à 83% (dont 24% est directement issu du bassin de la CAVEM) contre 17% étranger.

 

«  Au moment du développement du tourisme de masse et de la concurrence entre les territoires pour attirer les touristes, les orienter et les satisfaire, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur de grands hommes. Aujourd’hui, c’est l’un d’eux que je souhaite mettre à l’honneur. C’est pourquoi, je souhaite que l’Office de Tourisme de Saint-Raphaël prenne à présent le nom d’Office de Tourisme Charles Omédé. Charles Omédé a laissé une trace indélébile à Saint-Raphaël et sur toute la Côte d’Azur. On l’ignore trop souvent aujourd’hui, mais, c’est en grande partie grâce à lui que la Côte d’Azur est la Côte d’Azur ».

Une carrière fulgurante et inspirante

Evoquant la vie et les valeurs travail de cet autodidacte à l’impressionnant parcours professionnel, le premier magistrat a retracé les multiples succès qui ont jalonné sa carrière dans des métiers et des domaines aussi divers que le monde du spectacle, de l’industrie, de l’immobilier, de la presse, des casinos dont il fût l’un des directeurs à Saint-Raphaël, du tourisme, de la politique… « Comme à son habitude, ce qu’il touche est une belle réussite et devient un atout majeur pour notre territoire, pour toute la Côte d’Azur ».

Un homme au service des autres

« Réné-Georges Laurin a vite compris l’atout d’une personnalité si riche, si active, si dynamique pour une ville comme Saint-Raphaël et, en 1961, lorsqu’il devient maire, lui propose d’entrer dans son équipe municipale ». D’abord Commissaire au Tourisme et à l’Animation,  il est ensuite en charge du Tourisme, de l’Animation et des Relations Publiques, fonction qu’il remplira jusqu’en 1992, date à laquelle il succède à Réné-Georges Laurin.

Un modèle en matière d’animations et de dynamisme

« Il a fait renaître de nombreuses manifestations : la Sainte-Baume, la Saint-Pierre, les corsos du mimosa, le Rallye Paris-Saint-Raphaël féminin, créé la compétition internationale de jazz New Orléans ainsi que le Festival du cinéma russe. A ce titre-là, il est vraiment un modèle en matière d’animations et de dynamisme de Saint-Raphaël. Beaucoup de ces événements ont perduré. J’ai eu le plaisir d’en remettre certains au goût du jour, car je suis convaincu qu’il avait trouvé une recette exceptionnelle pour faire vivre cette Ville » a déclaré Frédéric Masquelier.

Charles Omédé a fait connaître la Côte d’Azur partout en France et au-delà, il a su « animer ce territoire, renforcer son attractivité et sa vitalité. Il a été l’un des hommes aux racines de la création d’une intercommunalité entre Fréjus et Saint-Raphaël. Chaque étape de sa vie semble justifier qu’un lieu porte son nom ici. L’Office de Tourisme rend hommage à celui qui a fait de Saint-Raphaël une ville de tourisme. L’Office de Tourisme s’appellera désormais Charles Omédé ». Depuis ce 14 mai, c’est à présent chose faite.