Présentation du dispositif de surveillance des baignades au poste de secours d'Agay.
Présentation du dispositif de surveillance des baignades au poste de secours d'Agay.

Infos générales

Les sapeurs-pompiers du SDIS présents sur les plages cet été

Afin d’assurer la sécurité de la baignade sur les plages de Saint-Raphaël, Fréjus, et Roquebrune sur Argens, la Ville et la CAVEM ont mis en place avec le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) un programme de surveillance qui s’étend du 8 juin au 20 septembre. Un dispositif mis en œuvre sur 6 plages Raphaëloises enregistrant les plus fortes affluences.

Publié le

C’est en sa qualité de présidente du CASDIS, que Françoise Dumont, adjointe déléguée à la sécurité s’est rendue à la présentation du dispositif de surveillance des baignades sur Saint-Raphaël et Fréjus, elle était notamment accompagnée de Maxime Grillet, adjoint délégué au cadre de vie et à l’environnement. « La sécurité est très importante. L’activité nautique doit se dérouler dans de bonnes conditions. C’est pourquoi la Ville renouvelle chaque année une convention avec le SDIS ».

Missions de surveillance

 Durant la saison 2019, quelque 13750 interventions ont été enregistrées dans le département, dont 2500 sur Saint-Raphaël /Fréjus/ Roquebrune sur Argens. « A Saint-Raphaël il y a 6 postes de secours pour 13 agents par jour et nous tournons à 1000 interventions par saison. Par rapport à 2018, on note une augmentation de 16% liée aux activités nautiques. Nous travaillons sur énormément d’interventions, des soins bénins, comme les brûlures de méduses, jusqu’aux interventions les plus traumatiques, comme les activités nautiques et les noyades qui sont les interventions les plusgraves »,a expliqué le capitaine Franck Cuomo. 

Gros travail d’organisation pour le groupement du SDIS

 « Dès le 16 mars nous avons commencé à travailler sous la directive du Colonel Grohin pour préparer et éviter de prendre du retard sur la formation des agents », a poursuivi le capitaine Franck Cuomo. « Un groupe de travail a réalisé des formations à distance afin que la formation des agents puisse commencer début avril. Un partenariat a été réalisé pour pouvoir reprendre les formations, notamment au niveau du BNSSA, afin de donner priorité à la saison estivale qui demande un engagement important de personnel. Des agents ont été recrutés suite à une pré-sélection et formés au secourisme, le BNSSA et la formation de surveillant de baignade ».

Mise en sécurité du personnel et des usagers

Face à la pandémie de Covid-19, le  SDIS a adapté sa doctrine opérationnelle. Pour limiter les risques de transmission du virus et protéger les intervenants, un livret d’accompagnement composé de fiches réflexes répertoriant les diverses procédures d’urgence et la réalisation de kits de patrouille ont été créés (masques, gants, lunettes, visières…) afin que les équipes puissent réaliser leurs interventions dans les meilleures conditions de sécurité. Composé pour un tiers de sapeurs-pompiers professionnels, un tiers de volontaires et un tiers de saisonniers, l’effectif reçoit l’appui de la Police Municipal et de la police nautique sur le plan d’eau.  Des volontaires et des saisonniers qui trouvent ici l’occasion de tester le dispositif comme le souligne le Chef de centre pour la commune de Saint-Raphaël : « Les plages sont un point d’entrée important pour nous, car cela nous permet d’avoir du recrutement et de susciter des vocations chez des personnes qui ne veulent pas tout de suite rentrer comme pompier volontaire. Une saison de deux mois permet de se faire une idée pour ensuite  franchir le pas pour nous rejoindre ! ».