Environnement

Le maire a inauguré les premiers jardins collectifs de la Ville

Projet lancé par Frédéric Masquelier en 2019, les premiers jardins collectifs voient le jour. 16 parcelles ont été attribuées à leurs bénéficiaires ce mardi soir sur le site du Peyron au cours d’une cérémonie placée sous le signe du partage et de la convivialité. 16 locataires particulièrement heureux de se voir remettre les clés de leur jardin par le premier magistrat.

Publié le

La belle aventure de s’épanouir dans son potager débute pour nos Raphaëlois, jardiniers en herbe ou confirmés. Pour le premier magistrat « cette réalisation s’inscrit dans une démarche motivée par le besoin de mettre en place une réelle transition écologique, avec une approche non punitive et rattachée au citoyen. C’est ce que j’appelle une écologie efficace ! »

3 catégories de jardins pour cultiver par passion

Dans le projet initié par la Ville, les jardins se déclinent en trois catégories, sur trois lieux : le parc du Peyron, le square Suatton et le jardin de l’Ile Verte. D’autres sites sont en cours d’étude. Inaugurés ce 8 septembre, il y a les jardins familiaux avec des parcelles individuelles où les locataires peuvent cultiver par passion ou par plaisir. Ensuite, les jardins partagés qui sont des espaces communs accessibles à tout le monde. L'objectif de ce dispositif est essentiellement de rapprocher les individus et de créer du lien social ; sachant qu’à Saint-Raphaël, une personne sur deux vit seule. Par ces jardins, la Ville donne la possibilité à des personnes isolées de s'ouvrir aux autres en partageant leur passion.  Enfin, les jardins éducatifs, où des jardiniers de la commune auront à cœur de sensibiliser les petits et grands sur la préservation de l'environnement.

Un enseignement écologique donné aux enfants

Sur ce dernier point, le maire souhaite que soit mis en place un enseignement écologique dans chaque école et centres de loisirs de la commune, une fois par semaine : « L’écologie doit passer par les enfants, car, ce sont souvent eux qui éduquent leurs parents sur ces questions. Par ailleurs, nous allons continuer et renforcer l'exigence que nous avons dans le choix des produits de la restauration scolaire en privilégiant les circuits courts et la provenance des produits bio ».

 

Suite au dévoilement de la plaque inaugurale et à la remise des clés, les bénéficiaires ont pris possession de leur jardin, en compagnie de Frédéric Masquelier et de nombreux élus réunis pour l’occasion.

Inauguration du premier jardin collectif sur Saint-Raphaël