De bons films à l'écran.

Culture

Le Lido : un casting de rêve à l’affiche

Depuis la réouverture du cinéma le Lido au centre-ville le 22 juin, les salles obscures semblent abandonnées par le public, malgré une belle programmation. Jean-Marie Charvet, gérant du cinéma et Olivier Belbeoc’h, directeur général restent optimistes.

Publié le

« En ce moment très peu de films sortent, les blockbusters ont été décalés voir annulés comme Mulan » qui devait être le second blockbuster de l’été avec « Tenet » de Christopher Nolan. La peur omniprésente du virus rend les familles réticentes à l’idée d’aller au cinéma. « La clientèle n’est pas assez forte pour permettre aux films les plus prometteurs de sortir en cette période, c’est un cercle vicieux ». Olivier explique : « Les américains ont le pouvoir sur la sortie des films. Comme les cinémas n’ont pas rouvert là-bas et que les premières sorties se font aux Etats-Unis, tout est décalé »

 

Le chiffre d’affaire du Lido « a chuté de 80% entre avant et après le confinement » soit près de 1 000 clients en moins par jour. Des résultats accablants et inquiétants pour le cinéma raphaëlois. Les aides mises en place par l’Etat aident les salariés à se maintenir hors de l’eau : « On a été obligés de faire 2 prêts garantis par l’Etat et de tourner sur la trésorerie » explique Jean-Marie Charvet. Le Centre National du Cinéma a lui aussi aidé le cinéma en l’exonérant des taxes.

 

Aujourd’hui encore, tous les salariés n’ont pas repris le travail, certains sont encore en chômage partiel. Seulement « 2 employés par jour sont présents contre 6 avant le confinement » raconte le directeur général. Heureusement, en cette période de crise, l’Etat prend en charge entre 60 et 70% des salaires. Le reste sort de la caisse de l’employeur. Le gérant et le directeur général du cinéma se veulent tous deux optimistes et surtout rassurants concernant les règles d’hygiène. Tout est respecté au pied et à la lettre « Il y a des écrans à toutes les caisses et tout le personnel porte un masque. Les clients doivent aussi être masqués mais quand ils sont assis dans les salles ils peuvent enlever leur masque ».

Règles sanitaires respectées

Tout est préparé pour que les amateurs de cinéma puissent profiter des écrans géants en toute sécurité. Comptoirs, escalator, poignées de porte, tout est nettoyé régulièrement. Les portes restent ouvertes pour éviter aux clients de toucher les poignées et les employés veillent à ce que les clients ne se croisent pas. Une certitude, il n’y a pas de risque, les distances de sécurité sont bien respectées !

A l’affiche

Pour divertir toute la famille vous retrouverez à l’affiche du cinéma plusieurs comédies francophones à l’humour décoiffant comme Divorce Club, au casting qui fait rêver : Arnaud Ducret, François-Xavier Deamaison et Audrey Fleurot ou encore Les Blagues de Toto, T’as pécho, l’Aventure des Marguerites, Eté 85, Adorables et Terrible Jungle. Pour les amateurs de films d’horreur, c’est l’occasion de découvrir The Vigil qui vous fera dresser les poils ! Et pour les plus nostalgiques, le héros favori de votre enfance Scooby doo arrive sur grand écran avec le long métrage animé « Scooby ! ». De quoi combler des après-midi vides sur au moins un mois.