Enfants déposant une gerbe de fleur devant la stèle square du Souvenir Français.
La cérémonie nationale du Souvenir de la Déportation s’est déroulée au monument aux morts, square du Souvenir Français.

Infos générales

La Municipalité a rendu hommage aux victimes de la déportation

La Municipalité a célébré, ce 28 avril, le 74e anniversaire de la libération des camps de la mort par les armées alliées. La cérémonie était précédée, le 27 avril, d’une veillée du Souvenir organisée par l’association des Déportés et Internes Résistants et Patriotes.

Publié le

Ce dimanche, autorités civiles, militaires, religieuses et associations patriotiques, se sont recueillies pour honorer la mémoire des disparus des camps de concentration et d’extermination nazis, et défendre les valeurs civilisatrices de paix et d’humanité. Dans son allocution, le Maire, Frédéric Masquelier, a rappelé qu’à « travers cette cérémonie, notre nation honore la mémoire des millions de déportés victimes de la barbarie de l’Allemagne nazie ». 

Rien ne peut ni ne doit être oublié

Nous pensons aujourd’hui particulièrement aux 150 000 personnes qui partirent de France. Déportés pour le seul motif qu’ils étaient juifs, tziganes, homosexuels, communistes, ou suspectés d’être un opposant au régime ». Et de rappeler à tous que « notre devoir est de ne jamais oublier. Souvenons-nous, commémorons inlassablement l’infâme, éduquons-nos enfants. Ensemble luttons contre l’oubli, faisons de la mémoire de l’Holocauste un devoir partagé, luttons contre toutes les réminiscences de ces horreurs ».

Discours, chant des partisans, sonnerie aux morts et dépôt de gerbe ont marqué la cérémonie dont la lecture du poème « Lorsque tu es rentré », du poète et résistant André Migdal, par deux membres du Conseil municipal des jeunes, a été particulièrement émouvante.