Frédéric Masquelier, Jean Morelli, son épouse, élus et membres des associations patriotiques locales sur le perron des Asphodèles.

Infos générales

La médaille de la Ville pour le Lieutenant-colonel Morelli

Ce mardi matin dans le grand salon de la mairie d'honneur des Asphodèles, Frédéric Masquelier a remis la médaille de la Ville à l'une des figures marquantes de la vie associative locale, le Lieutenant-colonel Jean Morelli, président depuis 1996 de l'antenne locale du CELAP (Comité d'Entente et de Liaison des Associations Patriotiques).

Publié le

Officier de la Légion d'honneur et Commandeur de l'ordre National du Mérite, Jean Morelli (90 ans depuis peu) aura passé sa vie à entretenir le devoir de mémoire qui reste l'un des piliers fondateurs de notre société actuelle.

" Remettre la médaille de la Ville à un citoyen d'exception est toujours un grand honneur pour le maire que je suis. C'est un moment d'émotion que nous partageons ici ensemble avec vos amis. Vous êtes un homme aux vertus incontestables dont l'engagement doit nous inspirer", a déclaré Frédéric Masquelier devant une centaine de représentants d'associations patriotiques locales, tous venus saluer celui qui est leur trait d'union depuis près d'un quart de siècle.

Un trait d'union pour les générations

Après avoir retracé le parcours militaire et civil hors du commun de cet homme né de parents corses à Hanoï en 1929, le premier magistrat s'est plus longuement attardé sur la période raphaëloise de celui à qui le Général Riera, en 1996, a confié la présidence du CELAP raphaëlo-fréjusien.

"Vous avez réussi à fédérer 31 associations qui organisent chaque année pas moins de 50 cérémonies. Vous avez incarné le devoir de mémoire. Vous avez su transmettre, raconter votre riche expérience, rappeler ce qu’étaient les guerres, et vous mobiliser chaque jour pour que notre patrie respecte son histoire, ses héros, ses morts sans qui la France ne serait pas ce qu'elle est. Cette année, vous avez décidé de passer le flambeau du CELAP après 23 ans à la tête de cette association durant lesquelles vous avez été un remarquable passeur de mémoire. Pour vous remercier pour votre dévouement, pour que soit rappelé votre remarquable carrière militaire et votre engagement associatif sans faille, je voulais, au nom de tous les Raphaëlois, vous remettre cette médaille de la ville qui souligne votre engagement exceptionnel et qui me permet de vous dire merci ".

En mémoire de ceux qui sont tombés

Après avoir remercié Frédéric Masquelier, Jean Morelli a émis un ultime souhait avant de passer les rênes du CELAP à son successeur :

"Il y a quelques jours de cela, deux de nos frères d'armes sont tombés sur le sol africain pour sauver deux de nos concitoyens aux mains de fanatiques religieux. La fine fleur de nos forces armées a une nouvelle fois payé le prix fort pour préserver notre liberté. En leur mémoire, monsieur le maire, serait-il possible qu'une de nos rues, places ou squares puisse porter leur nom. C'est grâce à leur sacrifice, ainsi qu'à tous ceux qui en ont fait de même avant eux, anonymes comme personnes connues, que nous pouvons vivre en paix aujourd'hui. Il ne faut pas les oublier".