Commerce

Julie Haziza : "Je voulais faire quelque chose pour ma Ville"

Publié le

C'est avec les petits ruisseaux que se forment les grandes rivières, c'est bien connu, et en matière de solidarité, c'est encore plus vrai. Pour Julie Haziza, Raphaëloise de naissance et gérante de la société "PROTECPLUS", une PME spécialisée dans l'équipement de protection pour tous les corps de métiers, pas question de rester les bras croisés pendant cette période critique que nous venons de vivre. C'est pourquoi, grâce à ses contacts professionnels, dès le mois d'avril dernier, elle s'est mise en quête de masques de protection pour en faire don à la Ville. 200 masques FFP2 de nouvelle génération, lavables et réutilisables jusqu'à cinq fois, que les services de la commune ont perçu la semaine dernière.

"J'ai fait avec mes moyens et je me suis dit que si tout le monde arrivait à en faire de même, tout ceci aurait une sens", déclare modestement Julie avant de reprendre :

"Là où je suis un peu en colère, c'est que ces masques auraient pu être livrés il y a plus d'un mois, au plus fort de la demande. Malheureusement, les services des douanes ont jugé bon de les bloquer cinq semaines à Marseille alors que ces derniers avaient reçu l'agreement du ministère de la défense qui a commandé les mêmes pour l'Armée".

Que Julie Haziza se rassure, son don n'est pas tardif et il sera bien utile car la COVID 19 rôde toujours. Ces masques servent déjà dans les établissements de la Ville qui en ont le plus besoin. Une initiative personnelle qui méritait bien un petit coup de projecteur et qui donne au mot  générosité tout son sens.