Pôl Attard pause devant ses toiles
Les œuvres de Pôl Attard sont à découvrir à deux pas du Vieux Port, au 75 rue de Roquebrune.

Culture, Infos générales

Galerie L’EXPO : « un espace d’échange et de sensibilité »

Dernièrement ouverte au public dans la rue de Roquebrune, la galerie et atelier d’art « L’EXPO » se présente comme une nouvelle offre culturelle à Saint-Raphaël. Créée à l’initiative de l’artiste-peintre Pôl Attard, on peut y découvrir ses créations qui puisent leurs inspirations dans le mouvement néo expressionniste. Une attractivité artistique et culturelle qui mérite le détour !

Publié le

« Ce lieu d’exposition est un espace d’échange, de sensibilité mais aussi de discussion entre artistes et personnes sensibles à l’art et la culture ». Un endroit ouvert à chacun, à l’image de son créateur : « j’ai envie de m’investir artistiquement et culturellement avec la Ville en créant une dynamique dans cette rue. Dans l’avenir, des expositions y seront organisées avec des amis artistes ». 

« J’ai besoin de jeter la peinture sur la toile »

Exacerbation de la couleur, travail de la surface et de la texture, on sent chez Pôl Attard une grande liberté d’esprit et de créativité. « J’ai très vite ressenti le besoin de m’exprimer sur de grands formats pour y raconter des choses importantes.  Le mouvement me donne l’énergie et la force de peindre avec une certaine rage,  c’est dans ce mouvement que je trouve ma patte ». A propos de ses influences, cet autodidacte confie nourrir une réelle admiration pour Basquiat, Kline ou encore Schiele dont il reprend certains des codes.

« Je n’ai pas de barrières académiques »

Des techniques qu’il aime décortiquer : « J’adore plonger dans un artiste en particulier pour en tirer un travail et une œuvre ». A l’image de sa toile « Captif » où il ré-interpréte le détail d’un tableau de Basquiat. « Ses larges mouvements, je me les suis appropriés pour exprimer ce que je ressens. Lorsque je montre mes œuvres, je veux aussi les expliquer ». Cherchant à représenter le monde tel qu’il est, Pôl Attard en dénonce les dérives et les dysfonctionnements : la bestialité de la société, l’industrie animal, le désœuvrement de la jeunesse…

Des œuvres à forte implication sociale

Ses sources d’inspiration ? La rue, la société, qu’il observe dans une démarche anthropologique. « J’ai peu à peu pris conscience des injustices du monde occidental et j’ai commencé à peindre. C’est là que j’avais envie de faire mon chemin, de faire passer le message d’une nécessité de revenir aux choses fondamentales, à l’essence même de la vie. Ma peinture est un réceptacle de tout cela », à l’image de sa toile Voyage anthropologique. « Une toile carrefour, une toile confluente », qui interroge et rend compte. Artiste à découvrir !

 

L'EXPO

75, rue de Roquebrune

Ouvert du mardi au samedi, de 15h à 19h