Culture

Festival Provence : se réapproprier les traditions

Le centre historique a résonné tout entier ce samedi des traditions provençales. De Nîmes à Nice, les groupes et les associations ont fait honneur à l’invitation lancée par la Ville et Benjamin Mélia, organisateurs de cet événement fédérateur. Un festival en forme de repère.

Publié le

Le Festival Provence a pour ambition de célébrer notre territoire à travers la découverte d’artistes professionnels du Sud de la France et par  la valorisation des pratiques en amateur. Le choix de valoriser la Provence et ses traditions n’est pas neutre : il permet de véhiculer un certain nombre de valeurs jugées positives par une grande majorité des  Français, que sont, les traditions, la famille, le sentiment d’appartenance à une région… « Ce festival se construit autour d’une idée vivante. C’est une réappropriation des traditions dans leurs mouvances. Les traditions ne doivent pas rester figées, elles doivent évoluer, se renouveler » explique Benjamin Melia, directeur artistique de l’événement. Un festival qui défend une langue, qui crée du lien et de la fraternité.

 

La journée a été ponctuée de rencontres, d’animations, d’expositions, de concerts, et en soirée, de la sardinade préparée par l’Embouligue, où 200 personnes étaient conviées.