Frédéric Masquelier s'adresse à Yvon Gattaz
Frédéric Masquelier a eu le plaisir d'accueillir Yvon Gattaz pour une conférence sur l'emploi des jeunes

Infos générales

Emploi des jeunes : Yvon Gattaz fait le plein

« Jeunes, cultivez sans cesse votre employabilité et les adultes doivent vous y aider ! » Un ton déterminé, un dynamisme communicatif et une réflexion de poids sur l’état de l’emploi des jeunes dans la France d’aujourd’hui, tels étaient les ingrédients réunis pour la conférence d’Yvon Gattaz, ce 25 avril, au Centre culturel.

Publié le

« Cher Yvon Gattaz, vous êtes l’un de nos plus illustres Raphaëlois et nous sommes fiers de pouvoir vous compter parmi nous » a déclaré le maire, Frédéric Masquelier, lors de son allocution, pour qualifier le parcours d’excellence du doyen de l’Académie des sciences morales et politiques.

C’est en effet toute son expérience d’homme de terrain, de chef d’entreprise et d’entrepreneur qu’Yvon Gattaz a mis au service des raphaëlois, lors de cette conférence traitant de « L’emploi des jeunes aujourd’hui et demain ».

Des pistes de réflexion…

L’emploi, « un impératif à mettre au premier rang de nos priorités ! » comme il l’a martelé hier soir en soulignant l’importance de donner des moyens à la formation des jeunes pour l’adapter aux besoins de l’entreprise et favoriser leur employabilité. « Jeunes, soyez des innovateurs, des créateurs, des non-conformistes ! » les a-t-il encouragés.

« Vous ne pouvez pas vous résigner devant les chiffres qui rappellent que le taux de chômage des jeunes s'est établi à 15,2% dans l’Union Européenne, à 16,9% dans la zone euro et à 20,8% en France en 2018 » a souligné le premier magistrat, en évoquant le combat d’Yvon Gattaz au sein de l’association « Jeunesse et entreprise » qu’il a fondé il y a 33 ans. 

… et de l’espoir

Comme le faisait observer Frédéric Masquelier, l’objectif de l’association est simple  « rapprocher, les jeunes, les systèmes éducatifs et l’entreprise pour favoriser leur insertion professionnelle, les aider à s’orienter. Faciliter l’adéquation entre la formation des jeunes et les besoins des entreprises mais aussi leur transmettre le goût d’entreprendre ».

La formation, un facteur essentiel aux yeux d’Yvon Gattaz, « Il faut absolument convaincre les entreprises qu’il s’agit d’un investissement qui coûte avant de rapporter », mais aussi une source d’espoir pour l’avenir « les réformes actuelles sont très bonnes, on enregistre notamment une remontée de l’apprentissage en France, restons positifs ! ».