COVID-19

Coronavirus : la Police municipale renforce ses contrôles

Lors de ce long week-end de Pâques, et à la demande du maire Frédéric Masquelier, la Police municipale a multiplié les vérifications d'attestation de sortie durant ces trois derniers jours. Pas moins de 7849 personnes (en voiture, en vélo ou à pied) ont ainsi été contrôlées par les seules forces de l'ordre locales durant ce court laps de temps.

Publié le

Le bilan de ce week-end est d'ailleurs assez positif puisque seulement 17 verbalisations ont été dressées par nos policiers. Preuve que dans l'ensemble, à Saint-Raphaël, le confinement est plutôt bien respecté.

" J'ai demandé à la Police municipale d'être particulièrement vigilante en ce week-end Pascal et de pratiquer une tolérance zéro pour tous ceux qui ne respecteraient pas les mesures strictes de confinement établies par le gouvernement. Il en va de la santé de tous et il ne peut y avoir de relâchement en la matière" a déclaré le premier magistrat.

Postés à des endroits stratégiques de la commune, les forces de l'ordre ont ainsi pu vérifier la véracité des motifs de sortie de chacun. Des opérations ponctuelles et aléatoires, notamment grâce à la mise en place de barrages routiers, qui vont se renforcer encore jusqu'au 11 mai, date d'un possible déconfinement partiel, annoncé hier par le président de la République.

Une attention toute particulière sera portée sur les véhicules ne venant pas du département.

" Si nous voulons que nos vies reprennent leur cour normal le plus tôt possible, il est impératif de respecter ces consignes de confinement à la lettre. Je le répète encore mais chaque personne qui se déplacera sans un motif valable se verra sanctionnée. Il n’y aura également aucune tolérance pour ceux qui, par exemple, font leurs courses plusieurs fois dans la journée. Faire les courses n’est pas un motif de promenade. Il en sera de même pour tous les véhicules ne venant pas du département " poursuit le maire.

Des mesures que certains ont parfois du mal à accepter, cherchant par la-même tous les moyens possibles pour les contourner, alors qu'elles ne sont pourtant que d'intérêt général. C'est le message que les force de l'ordre font systématiquement passer à chacune de leurs interventions, utilisant tout autant la sensibilisation que la verbalisation.

(Pour rappel, ne sont verbalisées que les personnes n'étant pas en règle avec le motif de sortie indiqué sur l'attestation présentée).