Michel Johner

La vie du conseil municipal

Conseil Municipal : Le budget 2020 adopté

Le vote du budget 2020 était le principal point à l’ordre du jour du Conseil Municipal de ce 10 juillet. Des orientations budgétaires débattues à l’Estérel Arena et retransmises pour la première fois en direct sur le Facebook de la ville.

Publié le

Si l’action des collectivités locales est principalement conditionnée par le vote de leur budget annuel, leur cycle budgétaire est rythmé par la prise de nombreuses décisions. Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) constitue la première étape de ce cycle. « C’est un budget qui poursuit l’effort de rigueur tout en accompagnant les personnes en difficultés et en soutenant les entreprises locales », exposait le maire, Frédéric Masquelier, lors de sa présentation du Rapport d’Orientation Budgétaire.

Des orientations budgétaires conformes aux engagements

 

Malgré les contraintes imposées par la baisse de la dotation globale de fonctionnement de l’Etat (-49,5% depuis 2014), à laquelle s’ajoutent les pénalités imposées à la Ville au titre de la loi SRU (logements sociaux) s’élevant à 2 M€, et en dépit des mesures d’aide et de dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire du Covid soit 720.000€, la structure du budget correspond à quelques centaines de milliers d’euros prêts au compte administratif 2019. Soit 66 M€ de fonctionnement et 15 M€ d’investissement. Les mesures de soutien représentant 2 747 000€ et les pertes de recettes 3 310 000 €.

Dynamique de désendettement et réduction des dépenses de fonctionnement

 Au 1er janvier 2020, la dette s’élevait à 75 M€. En 2019, la dynamique de désendettement a été renforcée avec une baisse de 1,2 M€ de l’encours de la dette en 12 mois. « Un désendettement qui se poursuivra cette année à hauteur de 1 M€ minimum », faisait observer le premier magistrat. En plus d’absorber la pénalité SRU, la Ville a su mener des actions fortes afin de réduire ses dépenses réelles de fonctionnement pour les ramener, dès 2018, en deçà du niveau de 2015. Sur le budget primitif de 2020, les charges générales vont diminuer de 7,7% par rapport à celles votées en 2019. Les dépenses de personnel restant maîtrisées, avec près de 10 points en dessous de la moyenne départementale.

 Des promesses tenues pour une ville mieux gérée

 Pas de hausse d’impôts, une organisation administrative et technique plus réactive avec des élus ayant des lettres de mission très précises pour centrer l’action municipale. Renforcement de la sécurité avec la mise en place de 20 nouvelles caméras et l’acquisition de drone pour la surveillance du littoral et de la forêt.

En matière de prévention et de gestion des risques majeurs : reconfiguration du lit de l’Agay dès cet été, ainsi que la mise hors d’eau du quartier des Iscles pour laquelle une enveloppe de 500 000€ a été dévolue. Poursuite de l’effort engagé en matière de culture, plan d’exonération pour l’activité touristique, plan vélo dans le cadre du volet transition écologique. Soutien au secteur économique avec une diminution du coût des Autorisations d’Occupations Temporaires, pas de taxe sur la publicité, la mise en place de chèque cadeaux en faveur des commerçants.

 Une ville plus solidaire et participative

 Maintien global des subventions pour les associations sportives, maintien de la solidarité envers les plus démunis avec mise en place d’un fond spécifique de 500 000€. Mise en place des nouveaux conseils de quartier avec un nouveau mode de fonctionnement, valorisation de la mer avec la désignation de 2 conseillers municipaux, l’un au littoral l’autre au nautisme.

Les principaux investissements pour 2020

Avec un niveau d’équipement de près de 14 M€, les principales dépenses d’équipement prévues en 2020 sont réparties en 4 grandes sections :

  • Etudes pour 1 350 000 €, portant notamment sur  la requalification des espaces publics du centre-ville (700 000€), la rénovation de l’espace de loisir de l’Estérel (200 000€), les sites patrimoniaux remarquables (30 000€)…,
     
  • Amélioration et gros entretien des bâtiments communaux pour 3 500 000€, tels que : bâtiments scolaires, sportifs et autres (1 050 000€), bâtiments patrimoniaux et culturels (410 000€), réhabilitation de « La Réserve » (400 000€)…,
     
  • Travaux divers pour 6 500 000€, parmi lesquels : Voirie (2 350 000€), dernière tranche du Dojo (750 000€), pluvial quartier des Iscles (500 000€), lutte contre les inondations à Agay (150 000€) …,
     
  • Equipement pour 2.300 000€ dont : Acquisitions fourgons, bennes et poids lourd pour maçonnerie, électricité cantine, sport (350 000€), matériels et mobiliers pour les bâtiments culturels (190 000€), ordinateurs et matériels informatiques (100 000€)…