Pour Frédéric Masquelier, le Dramont est un écrin qu'il faut préserver.

Infos générales

Conseil du Dramont : sécurité routière, environnement et voirie au cœur des débats

Pour ce 2e conseil de quartier du Dramont qui s’est réuni ce mardi soir, il a surtout été question d’aménagements routiers et urbains, ainsi que de protection de l’environnement.

Publié le

Très attachés à leur cadre de vie, les Dramontois ont trouvé en Frédéric Masquelier un écho des plus favorables à l’ensemble de leurs demandes qui, pour la plupart d’entre-elles, ont déjà été prises en compte par les services de la Ville. Retour sur ce conseil qui aura duré à peine plus d’1h30 et qui s’est conclu par les applaudissements de la salle envers le premier magistrat.

Sécurité

Points importants de cette réunion, les questions liées à la sécurité routière ont tenu une grande part des débats. Si pour la commissaire Fontaine, le quartier du Dramont est un quartier des plus « paisibles », seulement 17 faits importants ont été répertoriés par ses services en 2018, en revanche le problème des excès de vitesse l’est un peu moins. 142 personnes ont été verbalisées pour ces faits en 2018 sur ce secteur, dixit le directeur de la police municipale. « C’est un problème qui ne touche pas que votre quartier mais plus généralement toute la corniche d’Or, Agay et Boulouris. Comme je l’ai dit lors des précédentes réunions, c’est tolérance zéro pour ce genre d’infraction » a commenté le premier magistrat. Une tolérance zéro accompagnée de certains aménagements prochains comme une étude de faisabilité pour la pause d’un radar tronçon, l’installation d’une caméra de vidéo protection, d’un radar pédagogique et de coussins berlinois afin de limiter la vitesse sur certains axes du quartier.

Egalement à l’étude « Et quand je dis étude, ça ne veut pas dire dans 10 ans » a déclaré Frédéric Masquelier, un réaménagement complet de la voirie au niveau des commerces afin de donner un aspect plus « village » à cette partie du Dramont. Ce que réclament par ailleurs les conseillers de quartier avec notamment la création de places de stationnement.

Cadre de vie

Outre les aménagements ou les travaux déjà réalisés en 2018 (nettoyage de l’esplanade du débarquement, de l’escalier qui mène à la plage et de la pinède proche du parking, de la pose d’un visiophone à l’école, de divers travaux de voirie, etc.), les conseillers ont sollicité l’intervention du maire sur d’autres sujets afin de rendre plus agréable à vivre leur quartier. L’installation d’un distributeur de billets de banque (on attend une réponse de la Caisse d’Epargne), la possibilité de mettre en place un éclairage public sur le parking du Dramont, la pose de panneaux pour sensibiliser les gens (douches communes, feu l’été, rappel des règles de sécurité dans l’Estérel), le changement des containers poubelles par des modèles plus récents, la mise en place d’une nouvelle ligne et de bus nocturne, l’augmentation du nombre de WC sur la plage, la reconduction de l’arrêté concernant les commerces ambulants et surtout, l’étude d’une nouvelle réglementation de la déchetterie concernant les déchets verts pour les particuliers (augmentation du nombre de kilos par dépose), ceci pour empêcher les décharges sauvages. Des demandes que le premier magistrat a qualifié de légitimes.

Animation

Dernier grand sujet abordé, l’animation. Si la création d’un marché hebdomadaire suit son cours, le projet « Sur les pas des carriers » sera inauguré en août prochain. Ce parcours va permettre de découvrir ce qu’était le site des carrières de porphyre qui ont fait une partie de la richesse et la renommée de Saint-Raphaël entre le milieu du XIXe siècle (1864) et le milieu du XXe siècle (1959). Une très belle initiative portée par la Ville et le Cercle Dramontois.