Salle comble pour ce premier conseil de l'année du quartier de Valescure

Infos générales

Conseil de quartier : salle comble à Valescure

Si certains pouvaient émettre des doutes sur l’intérêt que portent les habitants au conseil de leur quartier, véritable exercice de démocratie participative, il suffisait de se rendre mardi soir à Valescure pour avoir la réponse. Prise d’assaut avant même le début des débats, la salle des Veyssières a eu bien du mal à faire entrer tout le monde.

Publié le

Développement de la fibre optique sur Valescure avec l’intervention de M. Daguillon, responsable régional de la société Orange ; nouvel aménagement routier concernant l’avenue des Golfs et les pistes cyclables ; création d’un parcours patrimonial autour des villas « Belle époque » ; mise en place du dispositif « voisins vigilants » ; arrivée prochaine de la vidéo protection dont l’efficacité a été saluée par la commissaire divisionnaire Béatrice Fontaine, présente à ce conseil ; baisse significative des nuisances sonores sur le quartier grâce, notamment à des contrôles accrus de la Police municipale ; etc.

Un très beau projet

Répondant à toutes les questions posées dans l’assistance, le maire Frédéric Masquelier a enchaîné sur des dossiers plus généralistes et notamment celui, majeur et structurant, de la refonte des équipements sportifs de l’agglomération : « C’est un très beau projet dont Saint-Raphaël va tirer de nombreux avantages. Avec la vente des terrains où est situé le stade Rossi, dont la pelouse n’a d’ailleurs plus que le nom et les infrastructures générales plus que dépassées, nous allons récupérer 10M d’€ que nous allons immédiatement réinjecter dans les équipements sportifs de la commune. Réaménagement du stade Louis Hon pour accueillir le CARF ; réfection de la salle Omnisport pour le club de Volley ; création d’une base nature et familiale entre le CRAPA, la carrière du Caous et le belvédère du Dramont ; installations de matériel sportif public comme des courts de padel ou de badminton ; réaménagement des installations et des courts de tennis de l’Estérel qui ont bien besoin d’un lifting ; recentralisation des équipements sportifs de la commune sur un même site ; et cela, sans que ça ne coûte le moindre centime aux Raphaëlois tout en contentant tous les clubs concernés ». Et le premier magistrat de conclure :

Penser aux jeunes

« Tout ceci, dans un deuxième temps, va nous permettre de réaliser un éco-quartier de grande qualité en lieu et place du stade Rossi, où il y aura de nouveaux commerces, où il fera bon vivre. Le nouveau PLU que nous avons voté récemment contraint les promoteurs à certaines obligations qui vont bien au-delà de ce qui se fait ailleurs (50% d’espace vert, 70% d’espace libre, 2 places de parking par logement, des constructions limitées en hauteur en fonction de la spécificité du quartier, etc.). Tout cela est voulu car si Saint-Raphaël doit se développer, il faut le faire intelligemment, en préservant notre cadre de vie. Il faut réfléchir à la manière d’accueillir une population plus jeune dont le principal frein à son implantation est le prix actuel de l’immobilier. Cela passe par des animations diverses et variées, par l’arrivée sur notre territoire d’une université digitale (40 étudiants) ou encore de grand projet comme celui-ci. C’est une des priorités que je me suis fixé en tant que maire car sans une jeunesse vive et active, une ville meurt à petit feu ».