Education jeunesse

Camail : le maire s’est assuré des bonnes conditions de rentrée

Venu à la rencontre des élèves et des professeurs de l’école Ernest Camail ce matin, Frédéric Masquelier s’est félicité du retour de l’ensemble des enfants en classe et de l’excellente organisation mise en place en cette période de crise sanitaire. L’occasion pour le maire de visiter l’Unité d’Enseignement Elémentaire offrant aux enfants autistes de nouvelles perspectives de scolarisation.

Publié le

Avec pour mots d’ordre « autorité et travail » le premier magistrat a fait le tour de l’ensemble des classes de l’établissement, en présence de Jean-Luc Raynal, inspecteur de l’Education Nationale, Max Boyer, conseiller municipal délégué à l’Education, Fabrice Morenval, conseiller municipal délégué à la politique de l’Autonomie et de l’Accessibilité, Fabienne Schneider, conseillère pédagogique, et Chantal Sibra, directrice de l’école. Une visite importante qui a permis à Frédéric Masquelier d’encourager les élèves en ce début de rentrée : « Vous allez acquérir ici des connaissances essentielles comme lire, écrire, compter. Ce que vous apprenez aujourd’hui vous donnera le choix de votre travail de demain, celui dans lequel vous pourrez vous réaliser. Soyez donc très sages et attentifs ».

Une Unité d’Enseignement Elémentaire Autisme intégrée à l’école

Pour répondre concrètement aux besoins des familles et offrir aux enfants autistes de nouvelles perspectives de scolarisation, le conseil d’école, composé de la directrice, des enseignants et des parents d’élèves, ont favorisé  la création d’une classe d’insertion soutenue par la Ville. Une démarche unique dans l’Est-Var qui voit le jour dès cette rentrée, au sein de l’école Ernest Camail. Concrètement, il s’agit d’implanter une classe de l’Institut Médico Educatif (IME) « Les Jardins d’Asclépios » à l’école Ernest Camail. Une action dans laquelle la Ville joue ici un rôle de facilitateur, une Unité d’Enseignement Elémentaire Autisme (UEEA) étant destinée à accueillir des enfants pour lesquels l’accompagnement par une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) ou une aide humaine est insuffisant. A noter que l’orientation en UEEA est assurée par la Commission des Droits de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Une classe à part entière

Sept à huit enfants âgés de 6 à 11 ans, issus du territoire de la Cavem, seront accueillis au sein de cette unité. Unique dans l’Est-Var, cette classe leur offrira de bénéficier d’interventions pédagogiques et éducatives adaptées, se référant aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (H.A.S). L’équipe, supervisée par « l’IME Les Jardins d’Asclépios », à raison de 2 jours par mois, sera composée d’un enseignant spécialisé, d’un AESH (Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap), d’un éducateur spécialisé, d’un accompagnant éducatif et social du secteur médico-social, d’un neuropsychologue coordonnateur (intervenant à 20%), soit 4,2 équivalents temps plein pour cette classe.

Une nouvelle perspective de scolarisation

L’objectif de l’UEEA consiste à mettre en place pour ces enfants un cadre spécifique et sécurisant, propice à la définition de conditions permettant de soutenir leur réussite scolaire et éducative. En lien avec le projet personnel de scolarisation, des temps individuels et collectifs seront modulés autour de ce parcours avec des interventions éducatives de l’équipe de l’UEEA. Dans le cadre de cette démarche, et pour prendre en compte les besoins éducatifs des élèves, les récréations et la restauration seront effectuées dans le même temps que les autres élèves de l’école. Enfin, pour assurer la cohérence des interventions, le dispositif de l’UEEA inclura la participation active des parents qui assurent ainsi une « guidance parentale ».