La vie du conseil municipal

BIJ, épicerie solidaire et sécurité…

Publié le

Nouveau nom et nouveaux locaux pour le BIJ

Ouvert en 1996 à l’initiative de la municipalité, le Bureau Information Jeunesse a pour vocation essentielle d’assurer à l’échelon local la mission d’information des jeunes dans des domaines bien spécifiques (orientation scolaire, métiers et formations, emplois, jobs d’été, stages, vie pratique, loisirs, sports, vacances).

Labellisé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le BIJ de Saint-Raphaël pourrait prochainement emménager avenue de Valescure afin d’être plus proche encore du Lycée Saint-Exupéry et du Collège Alphonse Karr, dans un lieu plus attrayant et convivial qui répondra aux attentes des jeunes.

Ce nouvel espace, doté d’outils modernes variés (documentations, vidéos pédagogiques, espaces numériques) portera désormais le nom « Esp@ce Jeunesse » et non plus BIJ, tout en conservant le logo actuel. Voté à l’unanimité.

La Ville se dote d’une épicerie solidaire

En plus des nombreuses opérations ponctuelles, et souvent urgentes, que mène régulièrement le Centre d’Action Sociale de la commune, la Ville a souhaité accroitre son offre en matière d’aide alimentaire face aux plus démunis en créant une « épicerie solidaire » qui profitera directement aux Raphaëlois. Ce dispositif privilégie l’accompagnement de la personne demandeuse vers une autonomie dans sa prise en charge. Confié à l’association « Epicerie solidaire aux Familles », il se présente comme un commerce de proximité traditionnel.

Cette épicera permettra aux personnes bénéficiaires de ce dispositif de faire leurs courses en achetant des produits de qualité qu’elles souhaitent consommer à un tarif inférieur de 10 à 30% de moins que dans un magasin classique. La commune mettra à disposition de l’association à titre gratuit un local situé 480 boulevard de l’Aspé. Elle s’engage également, dans la mesure de ses possibilités, à lui apporter une aide technique. Le CCAS interviendra en complément en assurant une permanence sociale et orientera les personnes concernées vers ce dispositif. Unanimité.

Un gravage pour lutter contre le vol de vélo

Cela pourrait prêter à sourire si les chiffres n’étaient pas si alarmants. Chaque année en France ce sont près de 500.000 vélos qui sont dérobés. Un phénomène qui s’est encore considérablement amplifié avec l’arrivée des engins électriques et leurs précieuses batteries au lithium. Mais le pire, c’est que bon nombre de ces vélos volés retrouvés par les forces de l’ordre ne sont pas restitués à leurs propriétaires légitimes, faute d’identification.

Forte de ce constat et afin de limiter les vols et proposer un nouveau service aux Raphaëlois, la Ville envisage d’acquérir son propre moyen de gravage. Il permettra aux propriétaires de vélos qui le désirent d’être inscrits dans la base de données nationale « BICYCODE ». Ce système fera d’une pierre, deux coups. Sur simple lecture d’un numéro unique gravé sur le cadre du vélo, il permettra d’identifier le propriétaire en vue de la restitution de son bien et ainsi confondre le voleur si celui-ci est sur un cycle qui ne lui appartient pas. Un système qui coutera 6 € aux particuliers et un peu moins de 4.000 € à la commune. Pour rappel, 239 vols de cycle ont été recensés en 2018 sur l’agglomération et tous les propriétaires de vélos volés n’ont pas forcement déposé plainte. Voté à l’unanimité.