Culture pour tous

Balade musicale interprété par Mélissa Petit

Conservatoire : Portrait d'une ancienne élève du conservatoire "Mélissa Petit fait ses débuts à l'Opéra"
Ancienne élève du conservatoire de Fabienne Chanoyan

Publié le

En ce début de soirée pour notre rendez-vous « balade musicale », nous vous proposons un air d’Opéra interprété par Mélissa Petit, ancienne élève du conservatoire de Fabienne Chanoyan, qui fait désormais une carrière internationale de soliste lyrique, volant de ses propres ailes …

Découvrez une éblouissante interprétation de l’air de la Somnambule de Bellini, merveille de maîtrise vocal et technique, ainsi que sa prestation dans le « Rigoletto » de Verdi.

 

Belle balade musicale à tous !

Portrait d'une Ancienne élève du conservatoire : Mélissa Petit débute sa carrière dans l'Opéra

Mélissa Petit est née à Saint-Raphaël en 1990, elle a été l'élève de Fabienne Chanoyan en chant lyrique de l’âge de 13 ans jusqu’à ses 19 ans ;

A 19 ans elle a obtenu le 1° prix du concours International de chant lyrique de Béziers et  le 2me prix du concours International de chant Sacré de Rome. Ces deux concours nous les avons travaillé et mis en place ensemble, ce dont elle est extrêmement fière.

A Rome, Mélissa rencontre un agent Zurichois et entre en troupe à l’opéra de Hambourg. Puis ensuite à Zurich.

En 2019, Elle est aussi 3° prix du Concours International d’opéra du Théâtre des Champs Elysées de Paris. Mélissa a chanté l’air enseigné par Fabienne au conservatoire de Saint Raphaël, air qui lui a fait gagné plusieurs concours, dont celui  de Bézier, et celui de le reine Sonja, à Oslo, où elle remporte le troisième prix et au programme TV « Stars of tomorrow » présenté par Rolando Villazon et retransmis sur Arte.

Ceci est un lien de sa prestation, et de son éblouissante interprétation de cet air de la Somnambule de Bellini, lors du concours Des Camps Elysées, qui est une pure merveille de maîtrise vocal et technique.

Désormais elle fait une carrière internationale de soliste lyrique, volant de ses propres ailes;

Depuis elle a été invitée dans plusieurs festivals allemands et autrichiens. Puis en 2019 à l’opéra de Pékin, pour interpréter Juliette, du « Romeo et Juliette » de Gounod ; Elle est venue à Saint Raphaël pour finaliser le  travail de ce rôle avec Fabienne, ainsi que celui de Gilda, de  « Rigoletto » de Verdi, qu’elle vient d’incarner au festival de Bregenz en Autriche, devant un parterre prestigieux, dont faisait parti le président de la république Autrichienne ; Et Fabienne eu l’immense chance de pouvoir la voir pour sa première, une merveille encore. 

Le théâtre de Vienne, en Autriche, devait donner un Fidélio, mais le confinement du au COVID, a malheureusement empêché l’événement ;

L’opéra a donc été filmé, sans public, et retransmis sur Arte ;

L’air envoyé dans le lien, est celui de Marcelline et se situe au tout début de l’opéra.

Fabienne Chanoyan est ainsi extrêmement fière d’avoir pu former une vraie et grande artiste lyrique, qui de surcroît continue de faire confiance à sa professeure, et est toujours restée en contact avec elle; C’est une double récompense ;

Des pistes pour la connaître plus il y en a plein, il suffit de taper son nom dans Google.

La voix de Mélissa est Soprano coloratura, capable donc de belles prouesses, assez étendue, dans Rigoletto et Somnambula, par exemple elle fait des sur aigus extrêmes, contre mi bémol ; elle est aussi très colorée. Elle a aussi beaucoup chanté de baroque, pour débuter c’est souvent le cas, mais donc sa voix prend de plus en plus de corps ce qui lui permet d’aborder maintenant des rôles plus lyriques, comme Juliette de Roméo et Juliette justement, mais aussi Micaëla dans Carmen qu’elle a aussi chanté au festival de Bregenz avant d’aborder Gilda.