Cérémonie

Appel du 18 juin 1940 : naissance de la Résistance et de l’espoir

Hautement symbolique, c’est devant la stèle des Forces Françaises Libres, que Frédéric Masquelier a rendu hommage ce soir au Général de Gaulle et aux combattants de l’ombre, unis dans un même destin : libérer la France du joug nazi. Une cérémonie à laquelle ont participé autorités civiles et militaires, associations patriotiques, et de nombreux Raphaëlois.

Publié le

« Si nous sommes réunis aujourd’hui, c’est pour commémorer plus qu’une date, plus qu’un homme » soulignait le premier magistrat lors de la commémoration. « Aujourd’hui, ensemble, c’est une valeur que nous commémorons, celle de la Résistance. Le 18 juin 1940, il y a 80 ans, le Général de Gaulle s’adressait aux Français depuis Radio Londres. Ce discours bien qu’il ait été peu entendu directement est devenu un symbole. Celui de la naissance de la Résistance, celui de l’espoir ». Un message que la Ville entend bien faire vivre et transmettre, notamment aux plus jeunes, désormais associés aux commémorations.

 

La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre…

Un texte fort et mobilisateur, tandis que l’adversaire est triomphant sur tous les fronts : « Alors que la France s’apprêtait à signer l’Armistice avec l’Allemagne nazie, Le Général de Gaulle prophétisait l’élargissement de la guerre à l’ensemble de la planète » poursuivait le maire. « Pour lui, cette période n’était qu’une défaite, ce ne pouvait en aucun cas être la fin de la guerre. « Le destin du monde est là. » proclame-t-il alors. Ce texte est devenu un symbole car à ce moment précis de l’histoire, le peuple de France aurait pu tout entier sombrer dans le fatalisme, le découragement, la détresse. En quelques mots, le Général de Gaulle a su incarner l’espoir et la nécessité de retrouver notre grandeur ». Et le général d’affirmer : « Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas ».

 

Cette cérémonie aux symboles forts, notamment celui de la Victoire qui allait placer la France à la table des vainqueurs et marquer le retour de la République, a été ponctué par différentes allocutions, le Chant des partisans, un dépôt de gerbes, la sonnerie aux Morts et la Marseillaise.

Télécharger