salle comble pour la conférence d'Arnaud Teyssier au Palais des congrès
le Palais des congrès a fait salle comble pour la conférence d'Arnaud Teyssier

Culture

18h59 : Arnaud Teyssier avant Philippe Val le 13 juin

C’est à travers deux grandes figures politiques, le général de Gaulle et l’ancien président de l’Assemblée, Philippe Séguin, que l’historien et haut fonctionnaire, Arnaud Teyssier, a partagé ses réflexions sur la conception de l’Etat en France, et son analyse des ressorts de la Ve République.

Publié le

c'est une vision riche, nourrit de la personnalité de deux hommes dont l’existence et l’action défient la notion de temps, qu’Arnaud Teyssier a brillamment exposée au public Raphaëlois, dans le cadre des Conférences de 18h59. « De de Gaulle, il sera en partie question ce soir, puisque vous venez nous parler d’un de ces grands hommes qui ont fait la République, d’une de ces personnalités politiques qui donnent leurs lettres de noblesse à la fonction d’élu. Je pense à Philippe Séguin » a souligné le maire, Frédéric Masquelier, en préambule à cette conférence qui a réuni, une fois encore, au Palais des congrès, un public venu nombreux.

L’esprit de la Ve république décrypté

Ce sont deux personnalités atypiques mais surtout deux destins, deux parcours qui ont marqué la vie politique française d'un pas singulier qu’Arnaud Teyssier a évoqué, en parallèle, ce 2 mai. Il a tour à tour abordé le gaullisme comme une étape fondamentale dans la construction de la démocratie française, puis la constitution comme une nécessité d'assurer aux pouvoirs publics l'efficacité, la stabilité et la responsabilité dont ils manquaient sous la Troisième et la Quatrième République.

Comment De Gaulle a conçu la Ve République ? Dans quel contexte et de quelle manière Séguin s’est-il passionné pour l’intérêt public ? Pourquoi cette Ve République connait-elle aujourd’hui une forme de crise de confiance ? Quels en sont les symptômes ? Autant de questions auxquelles Arnaud Teyssier s’est brillamment attelé pour le plus grand plaisir de son auditoire.

A noter, deux prochains rendez-vous à ne pas rater : le 13 juin, le journaliste et ancien directeur de Charlie Hebdo, Philippe Val, viendra évoquer la question de « La tolérance aujourd’hui ». Puis le 20 juin, l’un des vingt intellectuels les plus influents du monde, Souleymane Bachir Diagne, enseignant dans la prestigieuse université américaine de Columbia, conduira une conférence sur « L’avenir de l’Afrique ».

Conférences gratuites, entrée à retirer à la billetterie du Centre culturel.