Les vœux du maire à Valescure : Impôts maîtrisés et cadre de vie préservé !

Mardi, 19 décembre, 2017 - 10:30

C’est avec un immense plaisir que Frédéric Masquelier a prononcé, ce lundi 18 décembre, son premier discours des vœux dans les quartiers. Un exercice qu’il a réservé à Valescure, secteur de la ville qui lui est particulièrement cher. Une salle comble de 400 personnes, une allocution ciselée, la cérémonie a été chaleureusement applaudie par une assistance satisfaite du bilan tiré et des perspectives projetées.

 

Après que Corinne Violot, conseillère municipale déléguée au quartier de Valescure, ait brossé les atouts indéniables du quartier, ses golfs, ses centres commerciaux, son cadre de vie incomparable, Frédéric Masquelier a rendu hommage aux résidents et, notamment, à ceux qui ont choisi de s’engager dans le conseil du quartier, lieu d’expression et de démocratie participative, ainsi que dans le dispositif « Vigilance Citoyenne », grâce auquel l’insécurité a baissé.

 

 

Un urbanisme raisonné

 

Avec un quartier où il fait bon vivre, l’urbanisme a été l’un des deux sujets fondamentaux sur lesquels le premier magistrat s’est positionné : « Construire des logements, c’est un besoin pour une ville attractive et vivante comme Saint-Raphaël mais cela ne doit pas se faire sans raison et en déséquilibrant tout un quartier, toute une ville. Que l’on mette des quotas de logements sociaux, je peux l’entendre. Que ce quota doive être atteint en urgence, je ne le comprends pas. Que ce quota ne tienne pas compte de la réalité du foncier disponible, je ne le comprends pas non plus. Nous avons doublé le nombre de logements sociaux en 15 ans. Nous limiterons nos objectifs à 150 logements par an sur 3 ans. Nous allons en même temps veiller à la préservation de l’environnement et du cadre de vie en adoptant un PLU plus contraignant ».

 

Aucune hausse d’impôts locaux

 

Avec la nouvelle réforme fiscale que les communes doivent affronter, il serait tentant pour la Municipalité d’augmenter les impôts, comme le préconise le trésorier de l’Etat. Une hausse que Frédéric Masquelier refuse catégoriquement d’appliquer : « Cette hausse des impôts locaux, je m’engage, devant vous à ne même pas la considérer, en l’état actuel. Ma priorité est d’envisager toutes les sources potentielles d’économies, à commencer par une baisse de la dépense publique. Nous allons travailler sur un budget toujours mieux contrôlé qui réfléchit aux besoins, aux attentes des citoyens et à la meilleure façon d’y répondre. Il s’agira de se concentrer sur l’investissement innovant et utile. Ceci nous permettra de conserver nos marges de manœuvre, et de continuer, comme par le passé, d’investir intelligemment pour l’avenir ».

 

 

C’est en délivrant ses vœux et en citant Georges Clémenceau, que le maire a conclu son discours, faisant siens les mots du Tigre : « Il faut savoir ce que l’on veut. Avoir le courage de le dire. Et ensuite, une fois qu’on l’a dit, avoir le courage de le faire ». La cérémonie s’est conclue par de chaleureux applaudissements avant que ne soit partagé le verre de l’amitié, en présence du sénateur Georges Ginesta, de nombreux élus et de la population valescuroise.

 

Photographies : Michel Eisenlohr.

WEBCAMS

SAINT-RAPH TV

RECHERCHE

MAGAZINE


 

 

 
 

CONNEXION

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par la Direction de la Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales