Le nouveau président du CARF reçu en mairie

Mardi, 31 octobre, 2017 - 11:30

Thomas Zucco, qui a succédé cet été à Christian Carillo à la tête du XV intercommunal, a été reçu par Frédéric Masquelier. Une visite de courtoisie tout autant que de travail puisque le nouveau patron du CARF a pu évoquer avec le premier magistrat la politique mise en place par sa nouvelle équipe. Plusieurs sujets ont pu être abordés, dont le plus problématique de tous, la surexploitation actuelle du stade Eugène Rossi, qui freine le CARF dans sa croissance.

 

Avec près de 400 licenciés, et avec pour seule solution de repli le terrain stabilisé de la base nature qui n’est pas aux normes pour accueillir des matchs, les Carfistes sont à l’étroit sur leur pré de Valescure.

 

« Malgré une pression immobilière qui se fait de plus en plus forte sur Saint-Raphaël, je me refuse à transformer un terrain de sport en autre chose qu’un terrain de sport. Au contraire. J’ai demandé aux différents services de la Ville concernés de voir ce qu’il était possible de faire pour répondre à vos besoins, mais aussi à ceux des autres associations qui rencontrent les mêmes problèmes », a déclaré le maire avant de reprendre :

« Des projets sont déjà à l’étude et devraient voir le jour très prochainement. Mais d’autres solutions sont également envisageables car pour moi, le sport sur Saint-Raphaël est du domaine du prioritaire, notamment quand il s’agit des jeunes, voire des très jeunes ».

 

Une bonne nouvelle, pas seulement pour le CARF, qui devrait faire bien des heureux.

 

Photographie : Service Communication

WEBCAMS

SAINT-RAPH TV

RECHERCHE

MAGAZINE


 

 

 
 

CONNEXION

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par la Direction de la Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales