L’âme de « Jo » planera toujours sur Valescure

Mercredi, 20 septembre, 2017 - 16:30

Grand moment d’émotion, ce mercredi matin à la salle Pierre Clère, lorsque Renée Brun a dévoilé la plaque commémorative au nom de son époux Georges Brun, décédé brutalement en février dernier dans sa soixante-dix-septième année. Un hommage que tenait tout particulièrement à lui rendre Monsieur le maire, Georges Ginesta. Non pas pour l’ami qu’il avait été pour lui, mais pour l’homme qu’il avait été dans sa vie de tous les jours et pour les valeurs morales qu’il n’a cessé de véhiculer jusqu’à son dernier souffle.

 

Il faut dire, pour ceux qui ne l’ont pas connu, que « Jo » était une figure locale du monde du sport. Entré dans la fonction publique à Saint-Raphaël en 1975, il aura été jusqu’en 2005 l’incontournable gardien de la salle Pierre-Clère et du stade Eugène Rossi. Ce petit coin de Valescure où sont passés tant de générations de raphaëlo-fréjusiens, sportifs licenciés ou simples élèves de l’ancien collège Alphonse Karr.

 

Son métier, il le vivait à fond, avec passion, plaisir, envie et surtout bien au-delà de ce que sa fonction exigeait. D’ailleurs, il était parfois bien difficile de distinguer l’employé de la Ville et le bénévole, car avec « Jo », quand il y en avait plus, il y en avait encore. Ancien rugbymen d’abord à Béziers, puis au CARF, il était partout. Tantôt à préparer les repas du volley le samedi soir, tantôt derrière le barbecue le dimanche pour le rugby, le tout sur son temps libre, sans oublier les commentaires d’après match non plus, il était de tous les combats.

 

Les anecdotes sur lui, il y a de quoi écrire un livre. N’aurait-il pas un jour, par inadvertance bien sûr, éteint la lumière de la salle en plein match, parce que ses protégées étaient mal en point, histoire de leur offrir un répit salvateur ? Calomnie assurément. Les douches subitement froides quand certains trainaient un peu trop après les entrainements ? Mensonge, c’est certain. Etc.

 

Ce qui est vrai, en revanche, c’est sa générosité naturelle envers ses « enfants » à qui il ne refusait rien ou presque. Râleur parfois, colérique de temps à autre, surtout les jours de défaite, mais ça ne durait jamais bien longtemps et c’était toujours sans méchanceté. Alors si un soir, tard dans la nuit, vous passez du côté de la salle Pierre-Clère et qu’il vous semble entendre le cliquetis du trousseau de clé qu’il portait toujours à son cou ou un petit coup de gueule comme lui seul en avait le secret, ne vous inquiétez pas. « Dévoué à la famille du sport, son âme reste avec nous », c’est écrit sur la plaque.

 

Alors merci « Jo » pour tout ce que tu as donné sans jamais rien exiger en retour.

 

Photographie : Service Communication

WEBCAMS

SAINT-RAPH TV

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par la Direction de la Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales