La Municipalité rend hommage à l’Armée d’Afrique

Mardi, 13 juin, 2017 - 11:30

Les honneurs civils et militaires ont été rendus, ce samedi 10 juin, au 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique dont l’histoire reste intimement liée à celle de la France. La commémoration s’est attachée plus particulièrement au 150e anniversaire de la fin de la guerre du Mexique, avec la victoire de San Pablo del Monte qui valut au régiment d’être décoré de la Légion d’honneur.

 

C’est Frédéric Masquelier, premier-adjoint, représentant le Député-Maire Georges Ginesta, qui présidait cette grande cérémonie au Monument national, jardin Beau Rivage. Dignitaires, présidents d’associations et anciens combattants, délégations de cadres sans troupe, escadron d’honneur du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique, sapeurs-pompiers et porte-drapeaux des associations patriotiques, ont composé l’impressionnant protocole qui devait marquer l’hommage de la Ville aux combattants morts pour la France.

 

 

Après les honneurs à l’étendard, puis le ravivage de la flamme du souvenir et l’allocution de Monsieur Jean Sarraméa, historien-géographe, il a été procédé à un dépôt de gerbes par Frédéric Masquelier, premier-adjoint, Guillaume Decard, conseiller départemental et adjoint au Maire, le colonel de Kermenguy, chef de Corps du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique. Madame Catherine Roubeuf, conseillère régionale. Messieurs Alain Illich, délégué général du Comité du Souvenir Français pour le Var, Charles Maguin, président du Comité du Souvenir Français de Saint-Raphaël, accompagné de Jean-Paul Fernandez.

 

 

La cérémonie s’est conclue par la minute de silence, l’hymne national, chanté par les troupes et le salut aux porte-drapeaux. Un vin d’honneur offert par la Municipalité a ensuite rassemblé l’assistance au jardin Beau Rivage.

 

 

Le 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique : une histoire liée à celle de la France

 

Créé le 1er mars 1832, le 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique a lié son histoire à celle de la France, sur son sol et aux quatre coins du monde, chargeant sans répit et inscrivant victoires après victoires sur son Etendard : Isly 1844, Balaklava 1854, Solferino 1859, San Pablo del Monte 5 mai 1863, Extrême-Orient 1884 – 1885, Madagascar 1895, Maroc 1907–1908–1934, Flandres 1914, Uskub 1918, Montbéliard 1944, Tubingen 1945.

 

Parmi ces batailles, il convient de souligner la victoire de San Pablo del Monte au Mexique, le 5 mai 1863, au cours de laquelle, dans un combat à un contre cinq, les chasseurs d’Afrique s’emparent de l’emblème des lanciers mexicains ennemis. Cette action d’éclat vaut au régiment d’être décoré de la Légion d’Honneur, privilège unique dans l’Arme Blindée Cavalerie.

 

En outre, pour ses faits d’armes du XXème siècle, l’étendard arbore  également la Croix de Guerre de 1914-1918 avec deux citations à l’Ordre de l’armée et la Croix de Guerre 1940-1945 avec une citation à l’Ordre de l’armée.

 

Dissous en 1963, le régiment, recréé le 1er janvier 1998 à Canjuers, reprend les actions de formation, de perfectionnement et d’évaluation du 1er Régiment de Chasseurs / CPCIT, pour les unités blindées et antichar de l’armée de terre.

 

Désormais, en complément de ces misions, le 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique voit son rôle s’étendre au domaine de la préparation opérationnelle des unités de l’armée de terre. Il assure une mise en condition opérationnelle avant projection, à la hauteur des exigences des nouveaux théâtres d’opérations extérieures.

 

Toujours en tête, le 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique n’a jamais failli à sa devise : Ubique PrimusPartout Premier.

 

 

Photographies : Michel Johner.

WEBCAMS

SAINT-RAPH TV

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par la Direction de la Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales