Le squash ? Pourquoi pas…

Jeudi, 18 mai, 2017 - 14:45

Dans l'ombre du grand frère le tennis, le squash peine à se faire une place dans le paysage sportif français et plus particulièrement raphaëlois. Pourtant très populaire dans les pays anglo-saxons, et plus particulièrement en Grande-Bretagne où il est numéro 1 devant le football et le golf, dans l'hexagone sa pratique reste encore confidentielle. 30.000 licenciés seulement pour 250.000 pratiquants tout de même, on est encore bien loin des plus du 1.000.000 de licenciés que compte actuellement la FFT (Fédération Française de Tennis).

 

Surprenant car ce sport de raquette ne manque réellement pas d’atouts. Ce sont ces derniers que David Bodin, le président du Saint-Raphaël Estérel Squash (SRES), tente de faire découvrir à ceux qui le désirent tous les derniers vendredis du mois, lors de séances d’initiation gratuites et ouvertes à tous.

 

A tous car contrairement aux idées reçues, on peut pratiquer ce sport à tout âge, à condition d’avoir un minimum de forme physique. Pour preuve, le doyen des licenciés du SRES, Emile Lacan, a fêté cette année ses 80 printemps. Autre avantage non négligeable de cette discipline, il suffit d’une dizaine d’heures de pratique en moyenne pour commencer à apprécier le squash. A l’inverse du tennis, par exemple, où il faudra peut-être des mois d’entrainement pour simplement renvoyer correctement une balle en revers ou la petite balle jaune dans le bon carré de service.

 
D’autant qu’en matière de tarif, le SRES est l’un des mieux placés de la région. Seul squash municipal dans un rayon  de 50 km, disposant de quatre courts, les formules vont du ticket à l’heure (13 euros pour 2 personnes) à l’abonnement annuel (200 euros, plus le forfait éclairage à 58 euros par an). Là encore, une volonté de la Ville à aider le SRES à se développer un peu plus. Saint-Raphaël Estérel Squash qui devrait d’ailleurs, bonne nouvelle, remettre en activité son école de squash (à partir de 7 ans) dès la saison prochaine.

 

Et puis le squash offre un dernier avantage de taille. C'est un sport de salle. Donc été comme hiver, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente, peu importe, au squash, on joue toute l'année. Ce qui est aussi vrai pour le tennis à l'Estérel...là où sont les courts de squash...bien évidement.

LE TENNIS A SAINT-RAPHAEL

 

WEBCAMS

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Mentions Légales

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par le service Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales