Les Caraïbes s’invitent à l’église médiévale

Vendredi, 12 mai, 2017 - 14:00

Initié au mois d’octobre dernier, les concerts pédagogiques, proposés par le Conservatoire dans l’église Sant Rafèu, remportent un vif succès auprès du grand public. L’idée étant de proposer des récitals gratuits offrant de découvrir divers courant musicaux, au sein de ce patrimoine historique d’exception. Le 11 mai, lors d’une dixième prestation, cinq professeurs du Conservatoire, entourés de trois pointures de la musique caribéenne, ont entrainé les mélomanes dans une odyssée à travers les Caraïbes, aussi rythmée que poétique !

 

C’est à guichet fermé qu’hier soir, saxophone, percussions, tuba, harpe, batterie, clarinette et steel-pan ont joyeusement retenti dans l’église médiévale. Un concert offrant d’apprécier tout le talent de musiciens et professeurs* enseignant au sein du Conservatoire à rayonnement communal. Trois invités d’exception les accompagnaient : Guy Louiset, ambassadeur du steel-pan (tambour d’acier), et Sissi Percussion au gwoka (tambour), venus spécialement de la Martinique, ainsi que le clarinettiste guyanais Franck Billot. Un ensemble de musiciens hors pair qui a ravi le public durant plus d’une heure et demi !

 

Un voyage musical sur terre et sous la mer

 

Dans ce concert en deux parties, l’originalité résidait dans la projection de trois films d’images sous-marine sur l’abside de l’église, respectivement réalisés par Michel Metery, découvreur des épaves de Saint Pierre en Martinique et Albert Falco, capitaine de la Calypso du Commandant Cousteau. Un voyage entre terre et mer, reliant musique et protection de l’environnement, dans une exploration du répertoire traditionnel des Antilles, du Brésil, de Cuba et des Caraïbes.

 

 

Une musique ancestrale mise à l’honneur

 

La musique des caraïbes invite au voyage. A son écoute, on devine ici et là des influences venues des peuples d’Afrique dont le tambour demeure l’épicentre. A l'origine, il servait à honorer leurs dieux, mais c’est à la fin du 15ème siècle, avec l’introduction d’esclaves au sein des colonies, qu’il se fait langage commun pour ces hommes et femmes. Un moyen d’exister, de s’identifier et de communiquer, rythmant les journées de labeur, les soirées, les fêtes et rites religieux. C’est donc un programme témoignant des nombreux visages de cette musique au cours des siècles qui a été présenté et dont le fil conducteur demeurait l’échange et l’enrichissement.

 

Des pièces de création et des compositions originales qui ont offert à chacun de juger de la pluralité des propositions culturelles émanant du Conservatoire de Saint-Raphaël, de la vitalité et du professionnalisme de ses enseignants ! A noter que le prochain et dernier concert de la saison se déroulera le samedi 20 mai à 20h00, avec « Mor a Mor »,une création de Jean-Michel Bossini, compositeur et professeur au Conservatoire, présentée dans le cadre de La nuit des musées. (Gratuit, sur réservation à l'accueil du Centre Culturel).

 

 

* Claire Le Fur (harpe), Eva Marie Simon (tuba) ; Laurent Charles (saxophone) ; Cyril Londeix (percussions) ; Philippe Carenco (batterie).

 

Photographies : Michel Eisenlohr & Service Communication

LE TENNIS A SAINT-RAPHAEL

 

WEBCAMS

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Mentions Légales

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par le service Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales