Volley-ball : Le « Fener » fort comme un Turc

Vendredi, 16 décembre, 2016 - 16:30

Au Palais des sports JFK, Fenerbahcé Istanbul bat SRVVB 3-0 (1er set 25-23 en 31’, 2e set 25-21 en 31’, 3e set 25-19 en 22’). Arbitres : MM. Sodja et Kozlova. Spectateurs : 1867 entrées.

 

SRVVB : Novotni-Kasic (P), Angeloni, Michel, Vindevoghel, Kajalina, Menghi. Puis Abrhamova, Gomiero, Mauriat, Giardino (Lib).

 

Pour sa première apparition en Ligue des Champions, le Saint-Raphaël Var Volley-Ball s’attaquait à un monstre du volley-ball féminin européen, le Fenerbahcé d’Istanbul. Et comme on pouvait le craindre, malgré plein de bonne volonté de la part des Varoises, il n’y a guère eu photo entre ce Grand d’Europe et un club raphaëlois qui découvre cette compétition. En trois petits sets seulement, les Stambouliotes ont plié ce premier volet du tour de poule sans jamais avoir été réellement inquiétés. Plus rapides, plus fortes, plus précises, plus mobiles, les visiteuses ont fait cavalier seul dans cette partie, même si, on le répète, Saint-Raphaël a donné son maximum lors de cette rencontre.

 

Dur mais réaliste, le « Fener » dispose d’un budget plus de six fois supérieur à celui du SRVVB. Il faut donc bien qu’à un moment ou à un autre, cela serve à quelque chose. Petite consolation tout de même pour les protégées de la présidente Christine Girod. Elles ont littéralement explosé le record d’affluence pour un match de volley-ball féminin à Saint-Raphaël. 1867 spectateurs très exactement, le Palais des sports JFK, habituel terrain de jeu des handballeurs locaux, en tremble encore. Preuve que le public existe bel et bien dans le Var pour ce genre d’affiche. En tout cas, de quoi rendre moins amère ce revers « prévisible », Stambouliotes et Varoises ne tirent pas dans la même catégorie, c’est une évidence.

 

D’autant plus vrai que le coach Bregoli ne disposait pas de la totalité de ses troupes. Sans sa passeuse numéro Un, Camera, c’est sa remplaçante Novotni-Kasic qui s’y est collée. Puis même la jeune Mauriat, en début de troisième manche, alors qu’elle ne faisait pas partie du groupe Pro en début de saison, et qui a pourtant fait une entrée en jeu très remarquée malgré son manque d’expérience à ce niveau. Ceci étant, ce n’est pas la qualité de la passe qui a fait la différence dans cette partie. Pour inscrire un point, il a souvent fallu s’y reprendre à trois, voire quatre fois, pour percer le rideau défensif turc contre une, voire deux fois seulement pour les visiteuses.

 

Idem en réception. Quand on a plus de mal que son adversaire à distiller des ballons propres à sa passeuse, on a évidemment moins de munitions offensives nettes que ce dernier. Ce qui fait qu’au final, le « Fener » a attaqué plus souvent que le SRVVB, dans de meilleures conditions qui plus est, et surtout, avec un taux de réussite supérieur. Reste le contre, peut-être le seul secteur de jeu où les Raphaëloises aient fait jeu égal avec leurs hôtes du jour, et le service où les Turques se sont montrées plus efficaces.

 
Dommage simplement que les filles de Bregoli, qui ont eu une petite opportunité de prendre un set aux Stambouliotes, n’aient pas réussi à conclure lors du premier acte alors qu’elles menaient 23-20. Le SRVVB ce serait certainement incliné de la même manière, mais avec la satisfaction d’avoir grappillé une manche au Fenerbahcé, troisième de cette même Ligue des Champions l’année dernière.

 

Photo : Pierre Vieuille.

MICRO-FOLIE SAINT-RAPHAEL

 

SAINT-RAPH.INFO

 

WEBCAMS

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par la Direction de la Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales