Handball : Exténués mais victorieux !

Jeudi, 15 décembre, 2016 - 16:45

Au Palais des sports JFK, SRVHB bat Aix-en-Provence 31-29 (mi-temps 13-10). Arbitres : MM. Bader et Weber. Spectateurs : environ 1800.

 

SRVHB : Djukanovic (1/12 dont 1/3 aux pens), Popescu (5/23 dont 0/3 aux pens) ; Krantz (4/5), Sarmiento (3/7), Lynggaard (1/1), Kolakovic, Jurka (6/7), Caucheteux (11/14 dont 3/3 aux pens), Stehlik (1/2), Vigneron, Trottet (0/1), Krakowski (0/1), Dipanda (3/8), Belin, Karalek (1/1), Hmam (1/1). Entr : Da Silva.

 

Pays d’Aix : Bauer (7/30 dont 0/2 aux pens), Erevik (0/5), Nielsen (0/1 aux pens) ; Ong (6/6 dont 4/4 aux pens), Goni Leoz (3/6), Loesch (6/9 dont 1/2 aux pens), Thouvenot, Fernandez (3/5), Konan, Rossi, Guillard, Onufriyenko (4/7), Andreu Candau (4/4), Minne (2/5), Limousin, Mamdouh (1/1). Entr : Fernandez.

 

Un ton en dessous de ses deux précédentes prestations face à Paris et Montpellier, le SRVHB a néanmoins assuré l’essentiel, ce mercredi soir dans sa salle, en accrochant à son tableau de chasse Aix-en-Provence. Un succès 31-29 (13-10 à la mi-temps) que les Aixois de Jérôme Fernandez ont longtemps contesté. Des visiteurs qui ont même eu l’outrecuidance de mener un court instant au tableau d’affichage (22-23, 45e), avant que le coach Da Silva ne recadre ses troupes en attaque placée. Un dernier quart d’heure durant lequel les Varois ont logiquement repris leurs aises dans cette partie, évoluant le plus souvent à sept en attaque, ce que la défense aixoise n’a jamais réussi à contrer.

 

Tant mieux d’ailleurs car en l’absence d’Abily et Simicu, l’un souffrant de la cheville et l’autre s’étant fait récemment opérer du coude, les solutions commençaient à s’épuiser sur la base arrière. Ce qui a permis aux Varois de se sortir de ce piège en exploitant à merveille les décalages aux ailes. Certes, on a fini  cette rencontre « capot ouvert » côté Varois, mais au final, ça passe avec juste assez de jus dans le réservoir pour aller jusqu’ à la ligne d’arrivée. Pas plus. C’est d’ailleurs la réflexion que se faisait après coup le meilleur marqueur de la soirée, Raphaël Caucheteux (11 buts) : «  Il y a peut-être quelque chose à revoir au niveau du calendrier pour les équipes qui sont engagées sur tous les tableaux ».

 

Il est vrai que jouer tous les trois jours (voir deux avec le match de Valence vendredi soir), l’Europe, les Coupes de la Ligue et de France, et le championnat, ce n’est pas forcement génial pour le spectacle. A moins bien sûr d’avoir le budget de Paris ou de Montpellier, et d’aligner des groupes différents en fonction des enjeux ou des adversaires. Mais bon, ce que l’on retiendra surtout de cette soirée, c’est que le SRVHB  remonte provisoirement sur le podium en attendant le résultat de la rencontre Montpellier-Nantes et surtout, termine cette première partie de saison invaincu à domicile. Même si mercredi soir la défense raphaëloise s’est quelque peu relâchée, notamment lors du deuxième acte (19 buts encaissés en 30’), que certains tireurs ont été moins précis qu’à l’accoutumé, qu’il y a eu quelques pertes de balles, on a vu de fort belles choses sur le terrain.

 
Jurka diabolique, Caucheteux impérial…

 

Le quasi sans faute de Jurka (6/7), qui trouve toujours des trous de souris pour glisser le ballon au fond des cages adverses, alors que les angles sont complètement fermés. La hargne et l’engagement total du « viking » Krantz. Le nouveau carton du jour de Caucheteux avec son 11/14. L’exceptionnel finit par devenir banal avec lui. Et puis à un degré moindre, Sarmiento qui commence à réellement trouver ses marques dans ce collectif raphaëlois. Dipanda qui n’a pas ménagé ses efforts bien qu’il soit, de loin, le Raphaëlois le plus sollicité depuis janvier. Stehlik qui retrouve le rythme de la LNH petit à petit. Des deux pivots Lynggaard et Karalek, ainsi que Hmam, qui ont tout trois plus pesé sur les débats que leur « petit » 1/1 respectif. Quant aux portiers locaux, Djukanovic et Popescu, une fois n’est pas coutume, ils se sont montrés relativement discrets. 1/12 pour le premier, 5/23 pour le second, ce n’était pas une grande soirée pour eux. Mais comme en face on n’a guère fait mieux avec sept arrêts au total, ça s’équilibre.

 

Prochain rendez-vous, demain soir à Valence pour le compte des 16e de finale de la Coupe de France, avant de se rendre mercredi prochain à Nîmes pour boucler cette année 2016. Un déplacement toujours délicat, surtout quand les Gardois sont en confiance. Chambéry en a fait l’amère expérience en Savoie hier soir, la grosse surprise de cette 12e journée de Lidl Starligue.

 

Photo : Marie-Laure Terrier.

WEBCAMS

RECHERCHE

MAGAZINE

CONNEXION

Mentions Légales

Le site internet "ville-saintraphael.fr" est géré par le service Communication de la Ville de Saint-Raphaël.

L'animation éditoriale et les mises à jour du site sont assurées par le Webmaster du service Communication en liaison avec l'ensemble des directions de la Ville.

Ce site web est la troisième version du site de la ville réalisée par Net Invaders avec la collaboration de Grapho.

Cliquez ici pour lire les mentions légales